Skip to content

10 novembre 2011

Espèces N°1 et les Makis de Mayotte

Bonne nouvelle pour les amateurs de faune, de flore et de biodiversité, en septembre 2011 est paru le N°1 de la toute nouvelle revue d’histoire naturelle « Espèces« . Dans ce premier numéro, deux articles consacrés aux Makis de Mayotte.

Le premier, signé Laurent Tarnaud , présente le Maki brun de Mayotte (Eulemur fulvus mayottensis) un des deux seuls lémuriens vivant en dehors de Madasgascar. On ne sait pas comment le Maki est arrivé à Mayotte, est-il réellement endémique ou a t-il évolué après une introduction lointaine ? L’article évoque brièvement les moeurs et habitudes de ces lémuriens, on y apprend que la population de ces primates a diminué de 60% depuis 1974 et que sa sauvegarde passera nécessairement par la protection des forêts.

Le second article, signé Julien Balboni, évoque la situation tragique des makis de l’îlot de Mbouzi. Ces makis ont été introduit à des fins de protection sur cet îlot par l’association Terre d’asile qui assure leur approvisionnement en nourriture. Le problème est qu’à l’heure actuelle, ils sont en surpopulation et menace l’écosystème de l’îlot. Le recensement d’avril 2011 effectué par l’association des naturalistes de Mayotte  dénombre environ 715 Makis sur Mbouzi. Devant cette situation, le ministère de l’écologie a décidé la création d’une réserve naturelle sur l’îlot Mbouzi dont la gestion a été confiée à l’association des naturalistes de Mayotte. Ces deux associations sont maintenant en conflit pour déterminer le sort de ces symphatiques lémuriens.

Pour lire l’intégralité des articles, achetez cette nouvelle et belle revue trimestrielle, ou mieux, abonnez vous.

Comments are closed.