Skip to content

14 décembre 2013

Liuwa Plain National Park – Zambie

Liuwa Plain National ParkLe Parc National de Liuwa Plain se situe à l’extrême Ouest de la Zambie, tout proche de la frontière avec l’Angola. Il couvre une surface de 3660 km2, soit à peu près la superficie du Tarn et Garonne. Cette réserve possède le statut de Parc National depuis 1972, mais ce territoire est une réserve animalière depuis 1880 ce qui en fait une des plus anciennes d’Afrique. Un autre point particulier de ce parc est qu’il englobe une centaine de petits villages.

Liuwa Plain est géré depuis 2004 et au moins jusqu’en 2024 par une ONG, African Parks. Cet organisme implique largement les communautés villageoises, notamment par la gestion de campements destinés aux visiteurs. African Parks gère également la réintroduction d’espèces. Très récemment, une troupe d’une cinquantaine de buffles en provenance de la South Lungwa a été relâchée dans le parc après une période d’adaptation en enclos.

Cette réserve est très isolée et assez difficile d’accès. Il faut d’abord gagner Kalabo en empruntant depuis Mongu une piste sableuse et défoncée. Celle-ci traverse une zone humide complètement dévastée par un « chantier made in china » . Il s’agit de la construction d’une nouvelle route surélevée allant de Mongou jusqu’à l’Angola.

Arrivé au bord du Zambèze, il faut franchir ce dernier en bac. Dans un avenir proche, un pont en phase de finition sera ouvert pour traverser le fleuve. La piste se poursuit jusqu’à Kalabo. C’est ici qu’il faut obtenir les permis d’accès au parc. Il faut ensuite traverser la rivière Luanginga à la force des bras sur un bac d’un autre âge.

Kalabo_Zambie_01

La piste de sable mou devient très étroite au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans une zone boisée. Rien n’indique que l’on est dans la réserve. Aucun panneau indicateur ne signale la bonne direction. Il faut avoir du flair ou un GPS.

Parmi les quelques campements villageois, le camp de Katoyana est intéressant par sa position centrale dans le parc. Il possède des abris pour les heures chaudes, des sanitaires avec douches. Un luxe appréciable, à la condition que le puits ne soit pas à sec !

Liuwa Plain est un parc peu fréquenté. Pendant les quatre jours de notre présence en septembre 2013, nous étions les seuls touristes présents dans la réserve. Le pic de fréquentation se situe en fin d’année, sur les mois de novembre et décembre. Attention, le nombre de véhicules autorisés en même temps dans le parc étant limité, il est préférable de réservé pour cette période.

Cette réserve présente deux points communs avec le Serengeti, des plaines immenses s’étendant à perte de vue et la deuxième plus grande migration de gnous qui par milliers quittent l’Angola au cours du mois de novembre. Liuwa_Plain_02En septembre, les gnous sont peu nombreux, se déplaçant seuls ou en petites troupes.

Liuwa_Plain_04Les nombreux points d’eau attirent une avifaune nombreuse.

Liuwa_Plain_01Grues royales et caronculées (ci-dessus), marabouts, aigles pêcheurs, spatules, pélicans et une foule d’oiseaux de taille plus modeste sont présents.

Liuwa_Plain_13Les paysages de Liuwa Plain se caractérisent principalement par des zones boisées, d’immenses plaines herbeuses et des zones humides où l’eau se raréfie en saison sèche. Les pistes ne sont pas forcément bien visibles, elles disparaissent parfois subitement dans la plaine.

Liuwa_Plain_05Des villages parsèment le parc. Les nombreuses mares sont autant de lieux de pèche pour les habitants.

Liuwa_Plain_07Les feux de brousse, pratique discutable et discutée sont quotidiens dans cette réserve.

Liuwa_Plain_11De temps à autre, au milieu de la plaine infinie, on découvre un bosquet d’arbres ou un palmier solitaire.

Liuwa_Plain_08Alors que la zone est inondée à la saison des pluies, à la saison sèche, le niveau de l’eau baisse de jour en jour dans les mares isolées.

Liuwa_Plain_10L’espace semble vide, mais le nombre incroyable de petits et gros terriers témoigne de la présence abondante d’une petite faune.

Liuwa_Plain_12Liuwa Plain est un endroit fascinant, la solitude et l’immensité incitent à la contemplation.

Liuwa_Plain_09Les animaux sont dispersés et relativement farouches, les élans, zèbres et gnous ne se laissent pas approcher facilement. Les ourébis sont assez présents.

Liuwa_Plain_03En 2013, les lions de Liuwa Plain sont au nombre de trois.

La légendaire lionne Lady Liuwa (voir la video ci-dessous) est la seule rescapée de la population initiale. En 2009, deux congénères dont le lion ci-dessus ont été réintroduits à ses cotés. (Lien vers « Lion Voice« )

Mammifères observés sur quatre jours en septembre 2013:

Ourébi, éland commun, cobe des roseaux, buffle, gnou bleu, zèbre, lion, hyène, mangouste rayée.

Comments are closed.