Skip to content

5 janvier 2014

Une histoire d’amour africaine

Autobiographie de Daphné Sheldrick aux éditions Flammarion.

Ouvrage de 425 pages au format 14 x 22 cm, éditions 2013. L’ouvrage original est paru en 2012 sous le titre An African Love Story. Love, Life and Elephants. (Editions Viking/Penguin Books Ltd, Londres)

Daphné Sheldrick nous dévoile ici un résumé de sa vie privée et sentimentale. Une vie indissociable de l’Afrique, du Kenya en particulier où les animaux ne sont jamais très loin.

Son récit débute entre les deux guerres mondiales, période à laquelle ses ancêtres quittent l’Afrique du Sud pour s’installer au Kenya.

Au fil des pages on découvre, l’implication des colons britanniques pendant la seconde guerre mondiale, les révoltes Mau Mau dans les années 50, l’indépendance du Kenya en 1963, la sécheresse catastrophique de 1970. Mais aussi et surtout la faune sauvage, la création du parc de Tsavo, le braconnage et l’acharnement de David Sheldrik à préserver les animaux de cette réserve.

A Tsavo, le quotidien de Daphné est celui des orphelins du parc. En guise d’animaux familiers, ce sont ici, civette, mangouste, buffle, rhinocéros noir, éléphant, zèbre, dikdik ou encore impala qui peuplent le jardin des Sheldrick !

Après le Tsavo, ce sera le Parc National de Nairobi et la création de l’orphelinat pour éléphants.

  Les éléphants tiennent une place à part dans le coeur de cette africaine blanche. Ils sont en grande partie la raison d’être de cette femme hors du commun.

DaphSheld

Ce livre est plus qu’une autobiographie, c’est un hommage à la nature et à l’intelligence de ces animaux dits sauvages !DaphSheldDos

Daphné Sheldrick et maintenant sa fille Angela poursuivent l’oeuvre de David Sheldrick auprès des éléphants orphelins.

Lien vers The David Sheldrick Wildlife Trust.

Comments are closed.