Galago à queue touffue

Otolemur crassicaudatus

Thick-tailed Greater Galago, Large-eared Greater galago

Ordre des Primates, famille des Galagidés, Genre Otolemur
Poids: 1 à 1,5 Kg 1 à 1,8 Kg
Longueur du corps: 26 à 50 cm
Longueur de la queue: 30 à 50 cm
Gestation: Environ 130 jours
Nombre de petits par portée: 1
Longévité: Environ 14 ans en captivité.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

1. Description, sous espèces et variantes géographiques:

1.1. Description:
Le galago à queue touffue appelé aussi galago à queue épaisse est un primate africain de la taille d’un chat ou d’un lapin.
Son pelage est gris argenté à gris brun sur le dessus et blanc au dessous. Il existe des sujets mélaniques (totalement noirs).
Il possède une longue queue touffue, plus longue que la tête et le corps.
Ses oreilles sont grandes, minces, rondes et il peut les replier en arrière.
Les poils des parties supérieures et de la queue sont fins et laineux.
Ses yeux sont grands, ronds et situés très en avant de la face.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

1.2. Sous espèces et variantes géographiques:
Otolemur crassicaudatus crassicaudatusSouthern African Large-eared Galago, South African Thick-tailed Galago.
Otolemur crassicaudatus kirkiiTanganyika Large-eared Galago, Tanganyika Thick-tailed Galago.
Otolemur crassicaudatus monteiriMiombo Silver Galago, Silvery Greater Galago.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

2. Comportement:
Le galago à queue touffue est strictement nocturne. Il est actif toute la nuit.
Essentiellement arboricole, il se déplace cependant au sol assez facilement contrairement aux autres espèces de galagos. Lors de ses déplacements au sol, le galago court à quatre pattes et peut aussi se déplacer par bonds comme un kangourou.
Il peut effectuer de grands bonds d’un arbre à un autre.
Il passe ses journées à dormir dans la végétation dense, dans des nids qu’il construit.
Il vit en groupe de 2 à 6 individus. Ceux-ci sont constitués essentiellement de femelles, mères et jeunes, sœurs, tantes, etc. les jeunes mâles sont écartés à la puberté. La recherche de nourriture se fait en solitaire.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

Un mâle dominant gravite autour d’un groupe de femelles et s’informe régulièrement de leur réceptivité.
Ce primate pousse des cris puissants qui trahissent sa présence. En anglais, les galagos sont appelés aussi bushbabies en raison de ces cris qui peuvent rappeler ceux d’un bébé.
Le galago à queue épaisse marque son territoire avec des sécrétions de glandes mammaires et de l’urine. Il dépose de l’urine sur une de leurs mains et frotte celle-ci contre le pied et dépose ainsi leur trace olfactive lors de leurs déplacement.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

3. Reproduction:
Les galagos atteignent leur maturité sexuelle vers 1 an.
Les affrontements entre mâles pour la possession des femelles peuvent être très violents.
Ces bushbabbies construisent des nids dans des arbres creux pour mettre bas et abriter les petits pendant les deux premières semaines.
Les jumeaux et triplés sont beaucoup plus fréquent que chez les autres primates.
Les nouveaux nés pèsent 50 à 70 g.
Les jeunes se déplacent sur le dos de leur mère.

4. Biologie anatomie:
Ces primates possèdent une vue, une ouïe et odorat très développés.
Leurs grands yeux sont parfaitement adaptés à la vision nocturne.

Otolemur crassicaudatus monteiri – Aire de gestion de faune de Lupande – Zambie

5. Régime alimentaire:
Omnivore : Fruits, graines, sève, résine, nectar, bourgeons, insectes, reptiles, oiseaux, œufs, fleurs,escargots, limaces, etc.

6. Prédateurs:
Aigles, genette et serpents.

7. Habitat, distribution et évolution de la répartition:
On trouve les galagos à queue touffue dans tous les types de forêts (savanes boisées, bois et forêts denses et sèches) ainsi qu’en montagne jusqu’à 3500 mètres.
Il fréquente aussi les jardins boisés en zones périurbaines.
Ce mammifère est plutôt abondant dans sa zone de répartition, avec une densité possible de 125 animaux au Km2.
Il est peu chassé par l’homme. La seule menace qui pèse sur le galago est la perte constante de son habitat.

Lien vers fiche IUCN.
Lien vers carte de répartition géographique IUCN.

8. Réserves où l’animal a été observé par l’auteur:
Pioneer camp près de Lusaka en Zambie
Zone de gestion de faune de Lupande, près de Mfuwe en Zambie

9. Interactions avec l’homme:
Sans objet.

10. Informations complémentaires:
Pas de données pour le moment.

11. Bibliographie:
– Breuil, M. Mayeur, J. P. Thille, F. 1998. Kenya – Tanzanie Le guide du safari – Faune et parcs, Editions Marcus
– Bearder, S.K. Svoboda, N.S. 2013. Mammals of Africa, Volume II, Primates, Editions Bloomsbury

12. Liens:
Otolemur crassicaudatus sur Wildsolutions.