Les colobes

Colobus, Procolobus et Piliocolobus

Colobus

Ordre des Primates, Famille des Cercopithécidés, Sous famille des Colobinés
Cette sous famille est représentée par 3 genres.

Poids: 8 à 23 Kg pour les colobes noirs et blancs, 7 à 13 Kg pour les colobes bais et 3 à 5 Kg chez le colobe olive.
Longueur de la queue: 65 à 90 cm chez les colobes noirs et blancs, 50 à 80 cm chez les colobes bais.
Gestation: Entre 147 et 178 jours environ suivant les genres et espèces.
Nombre de petits par portée: 1

1. Description, genres et espèces

Les colobes, colobinés africains.Guereza d’Afrique de l’Ouest – Western Guereza – colobus guereza occidentalis
Marais de Bigodi (Kibale) – Ouganda

1.1 Description
Les colobinés africains sont des singes de taille moyenne au corps svelte, élégants, pourvus d’une longue queue avec terminaison souvent en panache pour les colobes noir et blancs, longue sans panache pour les colobes bais.
Les aspects sont très différents d’un genre à l’autre. Présence ou non d’une cape de poils, de favoris, ou encore d’une crête sagittale.
Colorations diverses, réparties en deux grand groupes:
Noir ou noir et blanc chez colobus (colobe satan, colobes guereza et colobes d’Angola).
Roux, blanc et roux, chez piliocolobus (colobes bais).
Ces primates possèdent une petite tête en proportion de leur corps. Leur face dépourvue de poils est relativement plate.

Les colobes, colobinés africains.Colobe bai d’Ouganda – Ashy Red Colobus – piliocolobus tephrosceles
Mahale – Tanzanie

1.2 Genres, espèces et sous espèces

1.2.1 Les différents genres de colobes
Les primates englobés sous l’appellation colobe sont représentés par 3 genres: Colobus, procolobus et piliocolobus.
La taxonomie des colobinés africains est assez complexe, soumise à controverse et en évolution.

Les colobes, colobinés africains.Colobe guereza, (à gauche) représentant du genre colobus C.g.occidentalis
Colobe bai de Zanzibar, (à droite) représentant du genre piliocolobusP. kirkii

1.2.2 Les différentes espèces et sous espèces de colobes
La classification présentée ci-dessous n’est qu’indicative, il s’agit d’une compilation de différentes sources documentaires trouvées sur le web.
Les publications étant principalement en langue anglaise, les noms en français sont parfois absents.

1.2.2.1 Les colobes noir et blancs
Du genre colobus ils sont représentés par 5 espèces:
C. vellerosus, 
C. polykomos, C. satanas, C. angolensis et C. guereza
Ces 5 espèces auraient divergé les unes des autres il y a 0,2 à 3,5 Millions d’années.

  • 1- Colobe de Geoffroy, Colobe magistrat* – White-thighed Colobus, Geoffroy’s Pied Colobus, Ursine Colobus, geoffroy’s black-and-white Colobus – colobus vellerosus – Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Nigéria.
    * colobe magistrat désigne aussi le colobe noir et blanc d’Afrique Occidentale.
    Lien vers Fiche IUCN du colobe de Geoffroy.
  • 2 – Colobe noir et blanc d’Afrique Occidentale, Colobe à camail, Colobe magistrat* – King Colobus, Western Pied Colobus, Western Black and White Colobus – colobus polykomos -Guinée Bissau, Guinée, Sierra Leone, Libéria, Côte d’Ivoire, Sénégal.
    * colobe magistrat désigne aussi le colobe de Geoffroy c. vellerosus
    Lien vers Fiche IUCN du colobe noir et blanc d’Afrique Occidentale.
  • 3 – Colobe noir, colobe satanBlack Colobus, Satanic Colobus – colobus satanas …… – représenté par 2 sous espèces:
    Colobe satan de Bioko – Bioko Black Colobus – colobus satanas satanas Guinée Equatoriale, Île de Bioko.
    Colobe satan du Gabon -Gabon Black Colobus – colobus satanas anthracinus – Guinée Equatoriale, Cameroun, Gabon, Congo.
    Lien vers Fiche IUCN du colobe noir.

Les colobes, colobinés africains.Colobe d’Angola de Peter – Peter’s Angola Colobus – C.a. palliatus Selous – Tanzanie

  • 4 – Les colobes d’Angola ou colobes noirs et blancs d’Angola appelés parfois guereza d’Angola.
    Angola Colobus, Angola Black-and-White Colobus, Angola Pied Colobus.
    Colobus angolensis ……….. représenté par 8 sous espèces.
    Colobe d’Angola de Sclater ? – Sclater’s Angola Colobus – C.a. angolensis -RDC, Angola.
    Colobe d’Angola de powel-Cotton ? – Powell-Cotton’s Angola Colobus, Coton’s Colobus – C.a. cottoni – RDC.
    Colobe d’Angola de Prigogine ? – Prigogine’s Angola Colobus – C.a. prigoginei – RDC.
    Colobe d’Angola de Cordier ? – Cordier’s Angola Colobus – C.a. cordieri – RDC.
    Colobe d’Angola de Peter – Peter’s Angola Colobus – C.a. palliatus – Kenya, Tanzanie.
    Colobe d’Angola de Sharpe ? – Sharpe’s Angola colobus – C.a. sharpei – Tanzanie.
    Colobe d’Angola du Rwenzori ou Ruwenzori ? – Rwenzori Angola colobus – C.a. ruwenzorii – RDC, Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie.
    Colobe d’Angola de Mahale ? – Mahale Mountains Angola colobus – C.a. ??? – Mahale Tanzanie.
    Lien Fiche IUCN du colobe d’Angola.
    Lien vers Fiche du colobe d’Angola sur ce site.

Les colobes, colobinés africains.Colobe guereza de la rivière Omo – Omo River Guereza – C.g. guereza – Vallée de l’Omo – Ethiopie

  • 5 – Les Colobe guereza ou guereza.
    Guereza Colobus, Black and White Colobus, Mantled guereza, Abyssinian Colobus.
    Colobus guereza ……... représenté par 8 sous espèces.
    Colobe guereza de la rivière Omo – Omo River Guereza – C.g. guereza – Ethiopie.
    Colobe noir et blanc de Neumann – Djaffa Moutains Guereza, Neumann’s Black-and-White Colobus – C g. gallarum -Ethiopie.
    Guereza d’Afrique de l’Ouest – Western guereza – C.g. occidentalis
    Cameroun, RDC, Ouganda, Sud Soudan, Nigeria, Gabon.
    Colobe …….. – Dodinga Hills guereza – C.g. dodingae – Sud Soudan, Ouganda.
    Colobe noir et blanc de Percival – Mt Uarges Guereza – C.g.percivali – Kenya.
    Colobe …….. – Mau Forest guereza – C.g.matschiei – Ouganda, Kenya, Tanzanie.
    Guereza du Mt Kenya – Mount Kenya guereza – C.g. kikuyuensis – Kenya.
    Guereza de Kilimanjaro – Mount Kilimanjaro guereza – C.g. caudatus – Tanzanie.
    Lien vers Fiche IUCN du colobe guereza.
    Lien vers Fiche colobe guereza sur ce site.

1.2.2.2 Le colobe olive
Du genre Procolobus représenté par une seule espèce:
    Colobe olive, colobe de Van Beneden, Colobe vert, Colobe vert olive
Olive Colobus, Van Beneden’s Colobus
Procolobus verusSierra Leone, Guinée, Liberia, Côte d’Ivoire, Ghana, Bénin, Nigéria.
    Lien vers Fiche IUCN du colobe olive.

Les colobes, colobinés africains.Colobe bai d’Ouganda – Piliocolobus tephrosceles – Marais de Bigodi (Kibale) – Ouganda

1.2.2.3 Les colobes bais
Du genre piliocolobus ils sont représentés par 17 espèces:
Ces colobes étaient auparavant classés dans le genre procolobus.
    Colobe bai d’Afrique occidentale, colobe bai d’Afrique de l’Ouest – Western Red Colobu, Upper Guinea Bay Colobus –
    P. badius badius – Sierra Leone, Libéria, Guinée, Côte d’Ivoire.
    Colobe bai de Temminck -Temminck’s (Red) Bay Colobus, Colobus Teminckii – P. badius temminckii
    – Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Guinée.
    Colobe bai de Preuss, Colobe bai du Cameroun – Preuss’s Red Colobus – P. preussi – Cameroun.
    Colobe bai de miss Waldron – MissWaldron’s Red (Bay) Colobus – P. waldroni – Côte d’Ivoire, Ghana.
    Colobe bai de Pennant, Colobe bai de Bioko – Pennant’s Red Colobus, Bioko Red Colobus – P. pennantii
    – Guinée Equatoriale, Île de Bioko.
    Colobe bai d’Oustalet, Colobe bai d’Afrique Centrale – Oustalet’s Red Colobus, Oubangui Red Colobus – P. oustaleti
    Centrafrique, RDC.
    Colobe bai du Kivu – Kivu Red Colobus – P. foai – RDC, Zambie.
    Colobe bai du delta du Niger -Niger Delta Red Colobus – P. epieni – Nigeria.
    Colobe bai d’Ouganda – Ashy Red Colobus, Uganda Red Colobus, Eastern Red Colobus – P. tephrosceles
– Ouganda, Tanzanie, Rwanda, Burundi.
    Colobe bai de Thollon, Colobe bai à mains noire – Tshuapa or Thollon’s Red Colobus – P. tholloni – RDC.
    Colobe ? – Lulindi River Red Colobus – P. lulinddicus – RDC.
    Colobe ? – Semliki Red Colobus – P. ellioti – RDC, Ouganda.
    Colobe de la Tana, Colobe bai à tête rouge – Tana River Red Colobus – P. rufomitratus – Kenya.
    Colobe bai d’Iringa, Colobe bai d’Udzungwa – Udzungwa Red Colobus, Iringa, Uhehe, Gordon’s Red Colobus – P. gordonorum
    – Tanzanie.
    Colobe bai de Zanzibar – Zanzibar Red Colobus, Kirk’s Red Colobus – P. kirkii – Tanzanie – Zanzibar.
    Colobe bai de Bouvier – Bouvier’s Red Colobus – P. bouvieri – Congo.
    Colobe ? – Lomani River Red Colobus,  – P. parmentieri – RDC.
    Colobe ? – Kisangani Red Colobus – P. langi – RDC.

Les colobes, colobinés africains.Colobe bai de Zanzibar – Piliocolobus kirkii – Tanzanie – Zanzibar

Lien vers Fiche du colobe bai de Zanzibar sur ce site.
Lien vers Fiche du colobe bai d’Angola sur ce site.
Pour en savoir plus sur la taxononomie et les colobes bais, consulter: RED COLOBUS PROCOLOBUS, subgenus PILIOCOLOBUS de Rochebrune 1887 Peter Grubb [DRAFT SUMMARY OF SYSTEMATICS, 2002].

2. Comportement
Les colobes sont des primates diurnes principalement arboricoles (bien qu’ils peuvent parfois descendre au sol).

Les colobes, colobinés africains.Colobes guereza d’Afrique de l’Ouest au sol – Colobus guereza occidentalis – Rive de la Ishasha River – RDC.

Les colobes noirs et blancs vivent en petits groupes familiaux composés de plusieurs femelles apparentées avec leurs jeunes et à leur tête un mâle dominant. Leur territoire est en principe assez restreint du fait de leur faible exigence alimentaire. Les femelles restent dans leur groupe natal, les mâles se dispersent à l’adolescence.
Les relations entres groupes voisins peuvent être agressives.
Les colobes bais et olive sont non territoriaux et vivent en groupes multi mâles multi femelles de 40 à 80 individus. La taille de ceux-ci est en fonction de la ressource alimentaire.
Comme chez les colobes noirs et blancs, les mâles quittent le groupe à l’adolescence.
Ces singes sont de véritables acrobates, ils sont capables de faire des bons spectaculaires pour se déplacer d’arbre en arbre.

Les colobes, colobinés africains.Colobe bai d’Ouganda – Piliocolobus tephrosceles – Mahale – Tanzanie

Les familles de colobes partagent souvent leur territoire avec celles de cercopithèques (Mitis, Ascagne, etc.).
Comme chez presque tous les primates, les colobes communiquent entre eux par le toilettage, des postures et des expressions faciales mais aussi par des vocalises.
Le registre vocal des colobes bais est plus varié, environ 16 vocalises identifiées, que celui des colobes noirs et blancs qui n’en compte que 6.
En revanche, les vocalises des colobes noirs et blancs sont beaucoup plus puissantes (voir détails au paragraphe 4).

3. Reproduction
Après une gestation comprise entre 150 et 180 jours suivant les espèces, la femelle donne naissance à un seul petit.
Chez les colobes noirs et blancs, les jeunes sont entièrement blancs à la naissance, Ils prennent la coloration des adultes vers 2 à 3 mois.
Le colobe olive procolobus verus est le seul singe africain à transporter ses petits dans la gueule.

Les colobes, colobinés africains.Accouplement de piliocolobus tephrosceles – Kibale – Ouganda

4. Biologie et anatomie
Les colobes possèdent deux caractéristiques qui les différencient des autres primates.
Premièrement, ils ne possèdent pas de pouce, celui-ci étant atrophié. Seule une légère excroissance est présente chez certaines espèces et un moignon ressemblant à un reste d’amputation est présent chez d’autres. Les quatre doigts restant sont assez longs, relativement alignés et sont utilisés comme des crochets.

Les colobes, colobinés africains.A gauche main de C.g. guereza. A droite main de Piliocolobus kirkii.

La seconde grande caractéristique se trouve au niveau de leur estomac qui est assez complexe et divisé en plusieurs compartiments (3 chambres pour colobus et 4 pour procolobus) dans lesquelles la végétation ingérée subit une Les colobes, colobinés africains.fermentation et une pré-digestion par des bactéries anaérobies avant d’entrer dans la partie pylorique acide de l’estomac.
L’estomac compartimenté des colobes peut contenir jusqu’à un tiers de leur masse corporelle. Leur système digestif est assez comparable à celui des ruminants.
Les cris rauques et puissants émis chez colobus sont rendus possibles grâce à un larynx large et à un sac sous hyoïdien spécifique à ce genre. En revanche, chez procolobus le larynx est réduit et il n’y a pas de sac sous hyoïdien. Les calosités ischiales sont jointes chez colobus et séparées chez procolobus. Les molaires aiguisées de ces singes déchirent les feuilles en très petits morceaux et facilitent la digestion. Malgré leur régime alimentaire végétarien, les colobes possèdent des canines bien développées.
Ci-contre – Crâne de guereza – Collection MNHN de Paris – Galerie de l’évolution.

 

5. Régime alimentaire
Les colobes sont principalement folivores (jeunes feuilles tendres), Les colobes, colobinés africains.mais ils consomment aussi des graines, bourgeons, fleurs et fruits. Les colobes noirs et blancs ont un régime alimentaire beaucoup moins varié que les bais. Les feuilles sont ingérées en grande quantité pour compenser la pauvreté en substances nutritives. La digestion par fermentation préliminaire prend beaucoup de temps. Ils boivent rarement et obtiennent l’eau nécessaire dans leur alimentation. (photo à droite) Colobe d’Angola de Peter – Peter’s Angola Colobus – C.a. palliatus – Selous – Tanzanie

6. Prédateurs
Aigles, Léopards, Chimpanzés pour les colobes bais (voir sur ce site la « fiche chimpanzé » au paragraphe 2.2)

7. Habitat, distribution et évolution de la répartition
Les colobes bais et olive vivent essentiellement dans les forêts tropicales car ils ont besoin de disposer d’aliments variés au cours de l’année.
Les colobes guereza et d’Angola se contentent d’îlots de forêts clairsemés car leur régime alimentaire est moins exigeant.
L’habitat des colobes est réparti de part et d’autre de l’équateur sur à peu près la moitié de la zone intertropicale, Afrique de l’Ouest, Golf de Guinée, Afrique Centrale (bassin du Congo) et Afrique de l’Est (Ouganda, Kenya, Tanzanie et Ethiopie).

Certaines populations de colobes sont en déclin suite à la perte de leur habitat du fait de l’expansion humaine et de la chasse pour la viande de brousse.
Pour exemple, identifié en 1933 par un naturaliste britanique, le colobe bai de Miss Waldron piliocolobus waldroni n’a pas été observé depuis 1978. Son extinction semble probable même si quelques indices laissent penser que des spécimens survivent encore. Il est classé en danger critique d’extinction par l’IUCN.
Localement, là où les colobes (bais) cohabitent avec des populations de chimpanzés, ils subissent une forte prédation par ces derniers.
Les colobes noirs et blancs étaient autrefois chassés de manière intense pour leur fourrure destinée à la confection de manteaux.

8. Informations complémentaires

8.1. Origine du nom
Le nom colobe vient du grec kolobos qui veut dire « tronqué », en rapport à leur pouce atrophié.

8.2. Origine/espèces fossiles
Les plus anciens fossiles connus datent du miocène, Microcolobus tugenensis retrouvé dans le Nord du Kenya et datant d’environ 11 Millions d’années.
Un genre éteint de colobiné, les cercopithecoides, vécurent entre la fin du Miocène et le Pléistocène. Le plus grand d’entres eux pesait plus de 50 Kg.
Autre espèce qui vécu fin Pliocène début Pleistocène, le rhinocolobus turkanensis.
Une espèce particulièrement grande du Pliocène, Paracolobus chemeroni.

Les colobinés et les cercopithecinés ont divergé il y a environ 16 à 14 millions d’années.
Les piliocolobus ont divergé des procolobus il y a environ 6 millions d’années (entre 9,4 et 4,4).

8.3. Iconographie

Les colobes, colobinés africains.Timbres du Burundi et du Kenya mettant en avant des colobes.

Les colobes, colobinés africains.Oeuvre de Henry Ogg Forbes (1851 – 1932) Species Plates by John Gerrard Keulemans.
Handbook to the Primates Plate 34 – Wikimedia Commons.

9. Bibliographie
– Petter, J-J. et Desbordes, F. 2010. Primates, Nathan. (Ouvrage collectif).
– Kingdon, J. et Groves C.P. 2013 Mammals of Africa, Volume II Primates , Bloomsbury.
– Despard Estes, R. 2012. The behavior guide to African Mammals, University of California Press.
– Oates, J.F. 2019 Les primates d’Afrique de l’Ouest, Guide d’identification de poche, Global Wildlife Conservation, Biotope Editions pour l’adaptation française.
– De Jong, Y.A. et Butynski, T.M. 2018 Primates of east Africa – Pocket Identification Guide, Global Wildlife Conservation.
– Bourgoin, P. 1955 Animaux de chasse d’Afrique La Toison d’Or.

10. Liens
The taxonomic diversity of the Colobinae of Africa – Colin P. Groves.

RED COLOBUS PROCOLOBUS, subgenus PILIOCOLOBUS de Rochebrune 1887 Peter Grubb.