Les babouins

Article en cours de refonte – Données non vérifiées !

Papio

Baboon

Ordre des Primates, famille des Cercopithécidés, sous famille des Cercopithécinés, genre Papio

Poids des mâle: de 15 à 50 Kg
Poids des femelle: 10 à 30 Kg
Gestation: Environ 6 mois (161 à 187 jours suivant les espèces).
Nombre de petits par portée: 1, les cas de jumeaux sont très rares.
Longévité: 20 à 30 ans dans la nature, jusqu’à 45 ans en captivité.

Les babouins, le genre papioAllure caractéristique du babouin. Ici un babouin chacma – papio ursinus Parc national de Chobe – Botswana

1.Description et différentes espèces.

1.1. Description
Le babouin est un singe cynocéphale (museau similaire à celui du chien).
Il fait partie de la famille des cercopithécidés dont il est le plus grand représentant et de la sous famille des cercopithécinés.
C’est le singe le plus présent et répandu en Afrique par sa vaste zone de répartition géographique et ses populations nombreuses.
Tous les babouins sont d’allure similaire. Les différents espèces se différencient par des variations de couleur et de longueur de fourrure, par les différents aspects et coloration de la face. L’espèce la plus différenciée des autres étant le babouin hamadryas.
Le genre papio est caractérisé par un corps plutôt massif notamment chez le mâle qui est à peu près deux fois plus grand que la femelle. Le museau est allongé et les canines sont bien développées (surtout chez le mâle).
Les plus gros spécimen peuvent peser jusqu’à 50 Kg chez les mâles de babouin olive papio anubis .

1.2. Espèces
Jusqu’à la fin du 19ème siècle, le terme babouin était utilisé pour désigner les primates de la « tribu » des « papionini » qui comprends babouins, mandrills, geladas, cercocèbes, mangabeys, macaques et le kipunji. A partir des années 1900, l’appellation babouin se restreint au primates terrestres à long museau. Cette appellation persiste encore parfois aujourd’hui pour le mandrill qualifié de babouin mandrill (mais qui appartient au genre Mandrillus) et surtout pour le gelada appelé à tort babouin gelada (qui appartient au genre theropithecus). Les babouins étaient aussi appelés Papion.
Les différentes espèces de babouins sont parfois rassemblées (hors hamadryas) sous l’appellation babouins de savane.
Désignés sous le nom de Cynocéphale dans des ouvrages anciens, ce nom est générique et désigne des singes dont le museau est allongé comme celui d’un chien. Ce nom n’est pas spécifique aux babouins ni à une espèce en particulier.
Pour plus de détails à propos de la phylogénie des babouins, consultez le lien : Distribution of mitochondrial clades and morphotypes of baboons spp. in Eastern Africa.

Les babouins, le genre papioCi-dessus, 4 des 6 espèces de babouins. De gauche à droite et de haut en bas:
papio cynocephalus, papio ursinus, papio hamadryas, papio anubis.

Les babouins sont représentés par 6 espèces :
(Pour plus de détails, consultez les fiches de chacune d’entre elles sur ce site).
Papio papio, Babouin de Guinée, Guinea Baboon.
Papio cynocephalus, Babouin cynocéphale ou babouin jaune, Yellow Baboon.
Papio anubis, Babouin olive ou babouin doguera, Olive Baboon.
Papio ursinus, Babouin chacma, Chacma Baboon.
Papio kindae, Babouin kinda, Kinda Baboon.
Papio hamadryas, Babouin hamadryas, Hamadryas Baboon, Sacred Baboon.

Jusqu’en 2008, le genre papio ne comportait que 5 espèces, le babouin kinda n’étant considéré que comme une sous espèce du babouin jaune.
En dehors de sous espèces reconnues pour certains d’entre eux, il existe également des hybrides dans les zones de recouvrement des aires de répartition. (kindae x ursinus, anubis x cynocephalus, hamadryas x anubis).

2. Comportement
Les babouins sont des primates diurnes et essentiellement terrestres. Ils sont non territoriaux et vivent en troupes de 10 à plus de 100 individus, couramment 30 à 40.
Les groupes sont multi mâles, multi femelles sauf chez le babouin hamadryas où les troupes sont composées d’un regroupement de petits harems. L’organisation sociale est très complexe avec une hiérarchie chez les mâles comme chez les femelles.

Les babouins, le genre papioGroupe de babouins olive papio anubis – Samburu – Kenya

Pour veiller sur son groupe, le mâle dominant adopte un comportement de surveillance placé en position stratégique, en hauteur (sur une termitière ou souche par exemple) assis face à sa troupe. Il surveille les alentours, souvent jambes écartées avec le pénis en érection partielle.

Les babouins, le genre papioBabouin cynocéphale en posture de guet papio cynocephalus – South Luangwa national park – Zambie

Les babouins sont actif toute la journée, mais aux heures chaudes il préfère parfois faire la sieste.
Des interactions avec d’autres membres de la faune africaine sont souvent observés, c’est notamment le cas avec les impalas. Ces interactions concernent l’alimentation ; les babouins font malgré eux tomber des fleurs, des fruits ou des graines depuis un arbre (arbre à saucisses) et les impalas profitent de la nourriture ainsi disponible au sol. Cette proximité entre les deux espèces renforce leurs capacités de vigilance vis à vis de leur prédateur commun.
La nuit, pour dormir, ils se regroupent perchés dans de grands arbres, dans des falaises ou des chaos rocheux pour se mettre hors de portée des prédateurs (principalement du léopard).
Le babouin se déplace porté par ses 4 membres. Lorsqu’il cour, il galope à la même allure qu’un cheval.

Communication:
Pour communiquer, les babouins disposent d’un vaste registre vocal, cris aigus, grognements, ainsi que des aboiements qui servent de cris d’alarme entendus par les membres du groupe ainsi que par toute la faune environnante. Ces aboiements sont notamment émis en cas de présence d’un léopard.
Ils utilisent également de nombreuses expressions faciales et des postures variées.

Comme chez la plupart des primates, le toilettage (grooming) joue un rôle important dans la communication et le maintient des liens sociaux.

Les babouins, le genre papioToilettage – Babouin cynocéphale – papio cynocephalus – South Luangwa national parc – Zambie

3. Reproduction

Les femelles arrivent à maturité sexuelle entre 4 et 5 ans, les mâles vers 5 à 7 ans.
En période de chaleur, les femelles affichent un gonflement prononcé de la région ano-génitale (turgescences) variable en taille et en couleur en fonction de l’avancement du cycle d’oestrus. Ce gonflement est le plus important de tous les singes.

Les babouins, le genre papioTurgescence chez une femelle chacma – papio ursinus – Hwange – Zimbabwe

Les babouins, le genre papioAccouplement de babouins cynocéphale – papio cynocephalus – South Luangwa – Zambie

Il n’y a pas de saison particulière de reproduction, même si il y a parfois des pics de naissance.

Après une gestation d’environ 6 mois, la femelle donne naissance à un seul petit d’un poids moyen d’environ 850 g. Le pelage des jeunes est de couleur noire et la face est rose.

Jeune babouin olive à la tété – papio anubis – Néchisar – Ethiopie

Les babouins, le genre papioBabouincynocéphale – papio cynocephalus – Ruaha national park – Tanzanie

 

 

4. Biologie et anatomie

 

Les babouins, le genre papioCrâne de babouin chacma – papio ursinus – Zimbabwe

5. Régime alimentaire

 

Les babouins, le genre papioBabouin cynocéphale dans figuier – papio cynocephalus – Selous – Tanzanie

Les babouins, le genre papioBabouin cynocéphale et phacochère commun – papio cynocephalus – South Luangwa national park – Zambie

 

 

6. Prédateurs
Le principal prédateur des babouins est le léopard. Suivant les espèces et les zones géographiques, les autres prédateurs sont potentiellement ; le lion, la hyène tachetée, le crocodile du Nil, le python et le chimpanzé.

7. Habitat, distribution

7.1. Habitat
L’habitat des babouins est très varié; forêt tropicales sèches, savanes, semi déserts, depuis le niveau de la mer jusqu’à plus de 3.000 mètres d’altitude. Il est dépendant d’une ressource en eau permanente et proche ainsi que d’un site de refuge pour la nuit (falaise, grands arbres).

7.2. Distribution
Le babouin est le primate qui possède la plus vaste aire de répartition géographique.
Il est présent d’Ouest en Est depuis le Sénégal jusqu’à l’Ethiopie et du Nord au Sud du Niger jusqu’à l’Afrique du Sud. A l‘exception de deux zones isolées (pour papio anubis) au Niger et au Tchad, le babouin est endémique de l’Afrique Sub-Saharienne. Une exception pour papio hamadryas qui peuple également une partie de l’Arabie. Ce dernier était autrefois présent en Egypte dans la vallée du Nil.

8. Réserves où l’animal a été observé par l’auteur

9. Interactions avec l’homme

10. Informations complémentaires

10.1. A propos du nom babouin

10.2. Origine/espèces fossiles

10.3. Les babouins à travers l’histoire

10.4. Iconographie

Les babouins, le genre papioBabouin d’après une œuvre de Jean Charles Werner entre 1818 et 1842.
Peintre au Muséum d’histoire naturelle de Paris – Collection Université d’Amsterdam.

11. Bibliographie
– Petter, J-J. et Desbordes, F. 2010. Primates, Nathan. (Ouvrage collectif).
– Bourgoin, P. 1955. Animaux de chasse d’Afrique, La Toison d’Or.
– Despard Estes, R. 2012. The behavior guide to African Mammals, University of California Press.
Mammals of Africa, Volume II, Bloomsbury.

12. Liens